Offres Méditerranée

Jusqu’à -20% sur les départs en Croatie et -15% en Grèce! Voir l’offre

0 JOURS :
0 HEURES :
0 MIN :
0 SEC
Hawksbill Cay

Douce aventure au cœur des Exumas

Vous êtes à la recherche d’inspiration pour vos prochaines vacances ? Laissez-vous transporter vers une nouvelle destination avec ce récit de croisière d’une semaine aux Exumas, Bahamas !

Les Exumas vues du ciel

Jour 1 : Quelques péripéties & installation

En ce lundi 5 février 2024, nous devons arriver à Nassau à 14h10. Malheureusement, nul voyageur n’est à l’abri d’un aléa, impossible d’atterrir à l’arrivée à Nassau en raison d’une tempête. Après plus d’une heure suspendus au-dessus de l’aéroport et arrivant à court de carburant, notre avion doit être dérouté vers une destination plutôt originale, les îles Turks-et-Caïcos, un petit archipel britannique au sud-est des Bahamas. Quelques heures plus tard, nous atterrissons enfin à Nassau, à 19h40 exactement ! Nous prenons un taxi pour nous rendre à la base The Moorings à la Palm Cay Marina, située à 40 minutes de l’aéroport. Nous finissons cette journée mouvementée par un petit dîner au restaurant de la marina, The Pink Octopus : une délicieuse salade de pastèque accompagnée de feta, de menthe et d’orange. Enfin, direction le bateau, le Moorings 464 PC pour une nuit de sommeil bien méritée !

Moorings 464PC

Jour 2 : Avitaillement & découverte des environs

C’est parti pour l’avitaillement ! Pour cela, direction, Supervalue Quality Market, une grande épicerie située à 15 minutes en taxi de la base. Vous pouvez également vous rendre au Solomon’s Fresh Market. Au sein de la marina, vous trouverez un petit magasin dans le Dock Side Cafe, qui propose quelques produits : snacks, boissons et articles de toilette. Le Dockside Cafe est ouvert tous les jours pour le petit-déjeuner et le déjeuner.

À noter : la vente d’alcool est uniquement autorisée dans les magasins de vins et spiritueux. Vous n’en trouverez ni dans les supermarchés ni dans les épiceries.

Pour accéder au Beach Club de la marina, comptez 27,50 USD par personne et par jour pour les clients Moorings (ou 37,50 USD si vous souhaitez également accéder à la salle de sport). Vous profiterez alors d’une superbe plage privée avec transats, d’une grande piscine réservée aux adultes, de cabanas (en supplément) et d’un bar/restaurant.

Palm Cay Marina

Jour 3 : Allen’s Cay & Highbourne Cay

C’est le grand jour ! Nous mettons le cap sur Allen’s Cay, une petite île inhabitée, située à l’extrémité nord de la chaîne des Exumas et célèbre pour sa population d’iguanes de roche bahaméens (cyclura cychlura inornata), une espèce menacée. Malheureusement, la météo n’est pas de notre côté ; nous remettons donc la rencontre avec les iguanes à plus tard.

À noter : passionnés d’ornithologie, deux espèces d’oiseaux ont élu domicile sur cette caye : le puffin d’Audubon et la paruline de Bahamas.

Par beau temps, les eaux sont calmes et cristallines, ce qui en fait le terrain de jeu idéal pour les sports nautiques tels que le snorkeling, le paddleboard et le kayak.

Deuxième escale de la journée, Highbourne Cay, à 7 milles au sud d’Allen’s Cay. Cette petite île privée abrite une belle marina. Elle dispose d’une épicerie bien achalandée qui propose des produits de base (viande, légumes…) et d’un restaurant perché au sommet d’une colline, offrant une vue imprenable à 360 degrés sur les cayes avoisinantes.

À l’extrémité nord de Highbourne Cay, ne manquez pas l’Octopus Garden. Ce récif sous-marin grouille de vie et offre aux amateurs de plongée et de snorkeling un kaléidoscope de couleurs.

Jour 4 : Norman’s Cay

En ce 4ème jour, nous levons l’ancre pour l’étape incontournable de tout voyage aux Exumas : Norman’s cay et l’épave de l’avion de Pablo Escobar.

Norman's Cay

Nous arrivons en milieu de matinée, à marée basse, et pouvons d’ores et déjà apercevoir une partie de l’épave qui repose sur un banc de sable peu profond. Nous ancrons non loin de l’épave, et ni une ni deux, nous enfilons notre équipement de snorkeling et embarquons dans l’annexe. À notre grande surprise et pour notre plus grand bonheur, nous sommes seuls sur le site. L’épave est impressionnante et étonnamment en bon état après toutes ces années. Nous avons pied mais le courant est très fort. Nous nageons à travers la cabine jusqu’au cockpit, au milieu de centaines de poissons colorés.

One Tree Cay

En fin d’après-midi et tout près de Norman’s Cay, nous nous rendons en annexe sur le petit îlot de One Tree Cay, qui tient probablement son nom de l’unique palmier visible à l’horizon. One Tree Cay, c’est l’image que l’on se fait de l’île déserte : minuscule, inhabitée, jonchée de coquillages… On a le sentiment d’être les premiers à y frôler le sable. Un banc gravé vient nous rappeler que d’autres âmes s’y sont perdues et l’ont profondément aimé.

Jour 5 : Compass Cay

Passage obligé lors de tout voyage aux Bahamas, la fameuse baignade avec les requins-nourrices ! Pour cela, nous mettons le cap vers le lieu le plus célèbre pour cette activité : la marina de Compass Cay. Nous mouillons non loin de là et deux requins tournent déjà autour de notre bateau !

Compass Cay

Courageux mais pas téméraires, nous décidons de rester sur notre plan de départ pour s’adonner à cette activité dans un cadre plus « sécurisé ». Nous montons donc dans l’annexe et quelques minutes plus tard, nous arrivons à la marina de Compass Cay. Comptez 15 $ par personne pour amarrer. Pas de temps à perdre, nous voilà dans l’eau, pas très rassurés on l’avoue, au milieu de ces sympathiques créatures qui nous effleurent de leur peau rugueuse.

Compass Cay

Vous vous demandez sûrement pour quelle raison ils se regroupent à cet endroit ? Et bien il se dit que le propriétaire de la marina est un passionné de requins et qu’il en a plus ou moins apprivoisé un certain nombre dans le passé. Depuis, ils sont restés dans les eaux de la marina et se reproduisent année après année. Ils sont aujourd’hui nourris par les pêcheurs locaux et se sont habitués à la présence de l’homme. Ils sont donc pour la plupart inoffensifs, mais restez quand même sur vos gardes et faites attention à vos doigts et orteils !

Conseil : allez-y à marée haute, lorsque les requins se posent sur le quai submergé.

Le soir venu, nous faisons escale à l’emblématique Staniel Cay Yacht Club. Avec son ambiance décontractée, c’est l’endroit parfait pour passer une soirée. Des spécialités bahaméennes telles que la conque et la langouste figurent au menu, ainsi qu’un large choix de plats internationaux (salades, hamburgers, pizzas…), et un buffet est également proposé.

Staniel Cay

Jour 6 : Thunderball Grotto, Big Major Cay, Bitter Guana Cay & Great Guana Cay

Ce 6ème jour sera bien rempli, alors on se lève tôt !

Première escale de la journée, la célèbre Thunderball Grotto, lieu de tournage du film « Opération Tonnerre » (James Bond).

En arrivant, premier défi : le courant… très fort ! Deuxième défi : nous ne trouvons pas l’entrée ! Et pour cause ! Nous sommes à marée haute ! Il est généralement conseillé de l’explorer à marée basse pour plus de sécurité. Nous nous ne sommes pas renseignés et l’aventure va donc se révéler un petit peu plus sportive que prévu ! En effet, l’entrée n’est pas visible car elle est tout simplement submergée ! Un groupe de plongeurs fait son apparition et nous ouvre la voie. Nous retenons notre respiration quelques secondes pour passer l’entrée ; attention, à ne pas vous cogner tête car on va dire qu’à marée haute, c’est très bas de plafond ! Quelques instants plus tard, nous voilà dans la grotte. Au risque de nous répéter, le courant est très fort. La corde qui y est installée est d’une grande aide pour observer sereinement le spectacle éblouissant qui s’offre à nous : un gigantesque dôme voûté, des faisceaux lumineux bleus provenant du plafond ouvert, des formations calcaires, des stalactites et des poissons à foison. C’est une escale tout simplement magique, mais vous l’aurez compris, nous déconseillons fortement de la visiter à marée haute.

Pig Beach, Exumas

Après ces émotions, cap sur Big Major Cay et la plage de « Pig Beach » pour rencontrer les célèbres cochons nageurs ! Les cochons de « Pig Beach » sont considérés comme les tous premiers cochons nageurs des Bahamas. Selon la légende, leurs ancêtres auraient survécu à un naufrage et seraient miraculeusement arrivés sur la plage de « Pig Beach ». D’autres racontent que des marins les auraient laissés ici avec l’intention de revenir plus tard, mais ne seraient finalement jamais revenus. 

En fait, la véritable raison de leur existence est bien plus simple : les villageois de Staniel Cay préféraient élever leurs cochons sur cette caye plutôt qu’autour de leurs maisons pour éviter les mauvaises odeurs !

De notre côté, nous avons préparé un petit sachet de carottes pour le plus grand bonheur des cochons qui se jettent à l’eau dès qu’ils nous voient arriver. Un conseil, ne descendez pas à terre avec de la nourriture ; autrement, vous risquez d’être violemment bousculé par une horde de cochons ! Et même sans nourriture, restez sur vos gardes : un membre de notre équipage s’est fait mordre… à la fesse !

Après les cochons, place aux tant attendus iguanes ! Pour cela, direction Iguana Beach sur Bitter Guana Cay. Après un rendez-vous raté à Allen’s Cay, cette fois-ci, c’est la bonne ! À peine le pied posé sur le sable, les curieux sortent le bout de leur nez et viennent volontiers se faire photographier. Ils sont habitués à l’interaction humaine et sont plutôt sympathiques, mais nous les observons à distance pour ne pas les effrayer et profiter plus longtemps du spectacle. Ces reptiles aux tons bruns et roses peuvent vivre jusqu’à quarante ans et atteindre deux mètres de long. Ceux qui flânent autour de nous mesurent une soixantaine de centimètres.

Le cadre est quant à lui paradisiaque : imaginez une oasis de silence avec une plage vierge, du sable fin, des falaises blanches et des eaux bleues cristallines à perte de vue.

Guana Cay, Iguana Beach

Après cette parenthèse édénique, nous appareillons pour notre dernière escale de la journée : Black Point, Great Guana Cay. Nous découvrons un joli village authentique à l’atmosphère paisible. Les locaux sont très accueillants. On y trouve quelques restaurants et bars, un bureau de poste et de petites épiceries. Nous optons pour le High Tide Cafe (appartenant au localement célèbre Lorraine’s Cafe) et dégustons de délicieux beignets de conques avant de finir cette magnifique journée par une balade dans le village.

Black Point, Great Guana Cay

Jour 7 : Hawksbill Cay & Shroud Cay

Pour cette dernière journée de croisière, nous décidons de mouiller à Hawksbill Cay, une petite île inhabitée qui fait partie de la réserve naturelle des Exuma Cays, le « Exuma Cays Land & Sea Park ». Comme ce fut le cas quasiment toute la semaine, nous avons les lieux pour nous seuls. Nous nous adonnons alors à une petite session de wingfoil sur des eaux turquoise… pour ne pas changer !

Wingfoil

L’heure de notre ultime étape a sonné ; ce sera Shroud Cay. Située à seulement 5 milles au nord de Hawksbill Cay, Shroud Cay fait également partie de la réserve naturelle « Exuma Cays Land & Sea Park ». À peine arrivés, nous mettons l’annexe à l’eau, bien décidés à serpenter les méandres de la mangrove où la marrée commence tout doucement à monter. Nous sommes littéralement seuls au monde et happés par la beauté époustouflante du paysage qui défile sous nos yeux. Entre les eaux vertes claires, les palétuviers, les tortues et autres bancs de sable, Shroud Cay sera définitivement notre énième coup de cœur.

Shroud Cay

Et c’est ainsi que s’achève cette douce aventure aux cœur des Exumas, qui après y avoir goûté ne nous donne qu’une seule envie : y retourner !

Contributeurice

Laura Desert-Lacay

Planifiez vos vacances de rêve